Rejoignez nous sur facebook

 

Recherche

Le Grand Lagarosiphon

 

IDENTIFICATION :

Ambrosie color entier

Origine : Amérique du Sud, introduite en France au XIXème siècle

Nom scientifique : Lagarosiphon major (Ridl.) Moss

Famille : Hydrocharitacées

Description : Afrique du Sud, introduite au Jardin Botanique de Paris avant 1938

 

Taille : jusqu'à 5 m sous l'eau.
Fleurs : très petites, blanches et situées à l'extrémité d'un long pédoncule, à la surface de l'eau.
Feuilles : alternées, simples, allongées (1 à 2 cm de long), à marge dentée et fortement recourbée vers l'arrière, disposées en spirale le long de la tige sauf vers le haut.
Tiges : grêles et longues (jusqu'à 5 m de longueur) très ramifiées.
Racines : peuvent atteindre 1 m dans le sol.

 

fiche ambroisie feuilles armoise cpie correze

Téléchargez la fiche

Dissémination/ Reproduction :

En France, cette espèce se reproduit uniquement par voie végétative à partir de la fragmentation et du bouturage des tiges fragiles. Ces dernières sont ensuite disséminées par l'eau pour coloniser de nouveaux milieux.Cette plante produit également des hibernacles (bourgeon d'hiver qui se forme à l'extrémité des tiges). Au cours du développement de la plante, certaines tiges arrêtent de flotter, se déposent au fond puis évoluent en « rhizome ».Absence de reproduction sexuée en France, car seuls des plants femelles semblent être présents.

 

Habitat :
Elle se développe dans des milieux d'eaux stagnantes ou faiblement courantes ne dépassant pas 7 m de profondeur. Cette plante est surtout observée dans les milieux riches en éléments minéraux proposant un substrat vaseux riche en nutriments. On la retrouve dans les étangs, chenaux et fossés, bordures de plan d'eau à faibles débits estivaux, bras morts de grands cours d'eau. 

 

CONFUSIONS POSSIBLES :


L'élodée du Canada (Elodea canadensis)
armoise commune

Plante exotique envahissante.

Plante herbacée aquatique vivace, se développant bien surtout dans les eaux calmes.

Feuilles : émergées, verticillées (opposées) généralement par 3, assez rigides

Fleurs : rosée quasi transparente à 3 pétales (diam. 5 mm) dépassant juste de l'eau


L'élodée à feuilles étroites (Elodea nuttallii)

Plante exotique envahissante.
armoise commune

Plante herbacée aquatique vivace, se développant bien surtout dans les eaux calmes.

Feuilles : émergées, verticillées (opposées) généralement par 3

Fleurs : rosée quasi transparente à 3 pétales (diam. 3 à 5 mm) dépassant juste de l'eau

 

L'égérie dense (Egeria densa)

Plante exotique envahissante.armoise commune

Plante herbacée aquatique vivace, se développant bien surtout dans les eaux calmes.

Feuilles : émergées, verticillées (opposées) généralement par 4 ou 5

Fleurs : blanches à 3 pétales (diam. 18 à 25 mm)


DESCRIPTION DES RISQUES :


Risques pour l'homme :
Aucun.


Risques pour l'environnement :

La prolifération de la plante entraîne une modification du fonctionnement des écosystèmes et de leurs équilibres biologiques. En effet, en l'absence de prédation naturelle et par leur grande capacité à croître et se multiplier rapidement, le grand lagarosiphon forme rapidement des herbiers mono-spécifiques denses qui empêchent le développement des espèces locales. Le milieu se trouve donc fortement appauvri.

Sa prolifération entraine une accélération du comblement du milieu par accumulation de litière produite par la plante.

 

PREVENTION :


Gestion et contrôle :


Moyens pour éviter la propagation de la plante :

  • Soyez prudent lors de l'entretien de votre aquarium, s'il contient des plantes aquatiques ne jeter ni l'eau ni les plantes dans une rivière ou autre point d'eau.
  • Renoncer à sa culture comme plante ornementale.
  • Ne l'achetez pas en jardinerie, préférez lui une autre plante.

 

Moyens pour éviter la dispersion du grand lagarosiphon :

  • Ne jamais vider l'eau d'un aquarium dans la nature,
  • En cas d'action d'arrachage, bien récupérer tous les morceaux même ceux hors milieux aquatiques et bien nettoyer le matériel utilisé,
  • Limiter le transport de déchets.

 

ELIMINATION : 


Herbiers en milieu peu profond :

L'arrachage manuel permet de s'assurer de l'élimination de toutes les parties de la plante (immergées et enterrées). Autres atouts : peu traumatisante pour le milieu, minimise le risque de propagation des boutures.

 

Herbiers en milieu profond :

Un assec suivi d'un curage semble être la meilleure solution. En effet, l'assec soumet la plante à la dessiccation, entrainant théoriquement sa mort et le curage permet de retirer totalement les plantes, y compris la partie située dans les sédiments. Plus un assec et long et qualitatif (viser au maximum l'assèchement de la zone), meilleur sera le résultat.

 

attention

Quel que soit la méthode utilisée : poser des filets (maille 1x1 cm) à l'aval immédiat de la zone d'action afin de ne pas participer à la dissémination de cette plante.

attention

 

Les pesticides sont à proscrire :
- Ils sont nocifs pour la santé et restent moins efficaces que l'arrachage. La grande taille de sa racine pivotante, jusqu'à 1 m, permet une régénération rapide de la plante, même après traitement.

- Ils tuent sans distinction les autres plantes et empoisonnent les animaux présents dans le milieu.

- Leur utilisation est interdite à moins de 5 m (voire 30m) au voisinage des points d'eau (arrêté du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits visés à l'article L. 253-1 du code rural).

 

Brûlage à l'air libre :

L'article 84 du règlement sanitaire départemental de la Corrèze interdit le brûlage, à l'air libre, des ordures ménagères.

Selon la rubrique 20 de l'annexe II de l'article R.541-8 du code de l'environnement, relatif à la classification des déchets, les déchets verts issus des jardins entrent dans la catégorie des déchets ménagers et assimilés.
Les déchets verts issus de plantes envahissantes devront donc être brûlés dans des incinérateurs de jardin, dans la limite des réglementations locales données par les arrêtés municipaux. 

 

CPIE de la Corrèze

Maison de l'Arbre et de l'Eau, rue de l'église

19160 NEUVIC

Tél : 05.55.95.93.79          Fax : 05.55.95.96.50

Email : contact @ cpiecorreze.com


Copyright © 2013. All Rights Reserved.